Qu’est-ce qui incite un individu à écrire en breton ?

Du point de vue de la sociologie de la littérature, l'image de l’écrivain considéré comme un génie isolé et détaché de toute contingence est balayée au profit de celle d’un individu inscrit « dans des conditions d’existence sociales et économiques » (Bernard Lahire, La condition littéraire. La double vie des écrivains, Paris, La découverte, 2006, p. 26).

La base de données PRELIB est une base de données prosopographique des acteurs de la littérature bretonne et de leur production littéraire dont l'objectif est de chercher dans quel mesure l’environnement familial, la scolarité, l’adhésion à une association ou à un parti politique, la rencontre et la stimulation d’un « maître », la fréquentation d’un groupe, c’est-à-dire tout ce qui, à différents niveaux, relève du déterminisme social et de la sociabilité d’un individu, peut provoquer et éventuellement faire perdurer l’envie, la volonté, la nécessité d’écrire en breton.

Quelles données contient la base PRELIB ?

La base de données contient des informations biographiques sur 1590 individus (dont 785 contributeurs1 à des œuvres) liés à :

La base ne contient pas que des auteurs ayant écrit en breton et cela pour plusieurs raisons. D'une part, PRELIB fait le lien entre des œuvres traduites en breton et l'œuvre originale, celle-ci faisant aussi l'objet d'une saisie dans la base avec ses auteurs. René Goscinny et Morris font donc partie du corpus en qualité d'auteurs de La Guérison des Dalton, œuvre traduite en breton par François-Marie Kervella sous le titre Pare Paotred Dalton. D'autre part, tout individu lié aux auteurs (par des liens de parenté, d'amitié, la participation commune à des lieux de sociabilité, etc.) a également fait l'objet d'une saisie dans la base.

En attendant que les brutes soient libérées, vous pouvez télécharger le fichier PDF du schéma de la base de données (version du 17 mars 2017) et consulter un exemple de visualisation des données : Graphe de la participation à des collectifs entre 1880 et 1914.

Mise à disposition des données et web sémantique

Un des objectifs de PRELIB est de mettre à disposition les données selon les principes du web sémantique : utilisation d'ontologies et interrogation des données à travers un SPARQL Endpoint (à venir).

En effet, PRELIB n'a pas pour vocation d'être une encyclopédie de la littérature bretonne mais de produire des données brutes (des données numériques et textuelles, non rédigées) exploitables par des méthodes d'analyse de données (analyse des réseaux sociaux, analyses multidimensionnelles). Plutôt que de mettre à disposition ces données sous la forme d'un fichier de type Excel à télécharger, les donnés seront disponibles à travers un SPARQL Endpoint qui présente l'avantage de pouvoir interroger les données avec un language de requêtes, le SPARQL et de récupérer le résultat de la requête dans des formats variés (JSON, XML, RDF, CSV).

La base de données a été conçue au départ sans référence à une ontologie existante mais l'utilisation du FRBRoo est à l'étude. Le FRBRoo, est la combinaison du modèle conceptuel FRBR (Functional Requirements for Bibliographic Records) développé par l'IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) visant à améliorer les notices bibliographiques des bibliothèques et du CIDOC CRM, une ontologie propre au patrimoine culturel et conçue par le Conseil International des Musées. L'avantage du FRBRoo est qu'il propose des solution à des problématiques telles que qu'est ce qu'une « œuvre », comment lier une œuvre originale avec ses traductions, comment rendre compte du travail de conception d'un livre par son éditeur... Il offre également l'avantage d'avoir une approche factuelle des informations (qui, quand, où, quoi).

Alignement des données avec d'autres référentiels

Toute base de données est confrontée au problème des homonymes et à la necessité de distinguer des individus ou des collectifs portant le même nom. Afin de renforcer l'identification sans ambiguité des individus, des oeuvres et des collectifs, les données saisies dans PRELIB sont alignées avec le référentiel d'autorité du Sudoc, IdRef et avec Wikidata. Les données géographiques (bâtiments, villes, pays) sont également alignés avec Wikidata.

Sources des données

Publications

Publications à propos de la base de données

Blanchard Nelly, Pressac Jean-Baptiste et Thomas Mannaig, « Quand l'informatique soulève des questions épistémologiques dans le domaine de la littérature de langue bretonne : l'exemple de la base de données PRELIB », dans La Bretagne Linguistique, n° 21, Brest, CRBC, 2017, (à paraître en 2017).

Blanchard Nelly, Pressac Jean-Baptiste et Thomas Mannaig, « PRELIB (base de données sur les acteurs du domaine littéraire en langue bretonne) : présentation et nœuds épistémologiques », dans Yan Lespoux (dir.), Vidas, biographies des acteurs de la renaissance d'oc, méthodes et actualité de la recherche, Actes de la journée d'étude Vidas du 25 novembre 2016 à Béziers, 2017, (à paraître en ligne sur le site du LLACS-Occitania en 2017).

Thomas Mannaig, Blanchard Nelly et Pressac Jean-Baptiste, « PRELIB : vers une meilleure compréhension de l’espace littéraire breton ? Présentation d’un nouvel outil », (à paraître en 2017).

Publications exploitant la base de données

Blanchard Nelly, « Le calme avant la tempête ? Analyse de la gestation d’une nouvelle étape du domaine littéraire de langue bretonne, 1880-1914 », dans Elsa Carillo-Blouin (dir.), Formation de la culture/Formation des cultures, Actes des troisièmes Rencontres UBO-UNAM, Brest les 1er-4 avril 2015, Brest, CRBC, (à paraître en 2017).

Blanchard Nelly, « Kitschiser le passé pour naître nationalement : étude sociolittéraire de l'évolution des acteurs de la littérature de langue bretonne de l'entre-deux-guerres », dans Lionel Souquet (dir.), Kitsch et idéologies, Actes du colloque international et interdisciplinaire des 3-5 novembre 2016 à Brest, Brest, UBO, (à paraître en 2017).

Blanchard Nelly et Thomas Mannaig, « Entre sous-représentation et sur-investissement. Les femmes dans la littérature de langue bretonne », dans Arlette Gautier et Yvonne Guichard-Claudic (dir.), Bretonnes ?, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016, p. 35-50. 

Publications liées au projet

Dire la Bretagne, Mannaig Thomas et Nelly Blanchard (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2016

Des littératures périphériques, Mannaig Thomas et Nelly Blanchard (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2014

Aspects techniques

La base de données PRELIB repose sur une base de données MySQL. L'interface de saisie du contenu est développée avec le framework Django. La libération des données est prévue sous la forme d'un SPARQL endpoint.

(1) Par contributeur ont entend toutes les personnes ayant contribué à l'œuvre en dehors de l'éditeur : auteur, scénariste, illustrateur, traducteur, compositeur, préfacier, correcteur sur épreuve, collecteur...)

(2) La notion de maison d'édition doit être pris au sens large. Selon les époques, l'imprimeur fait parfois office d'éditeur. Certains éditeurs étaient également libraires tel George Allienne, éditeur en 1622 à Morlaix de Doctrin an christenien.